1811TheatreLesHeretiques147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF8059

Théâtre : « Les Hérétiques », de Mariette Navarro au Théâtre de l’Aquarium à la Cartoucherie de Paris.

Chaque chose est un symbole, par Clara. Dans un avenir proche en France, la religion est partout et cherche à étouffer toutes les libertés. Les convictions personnelles, lorsqu'elles sont différentes des autres, font peur au point d'être érigées en menace nationale. Un beau soir, une femme qui doute essaye d'échapper à la dictature imposée par…

1811TheatreLesHeretiques147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF8063

Théâtre : « Les Hérétiques », de Mariette Navarro au théâtre de l’Aquarium à Paris puis en tournée.

Bon sens. « Les Hérétiques », de Mariette Navarro est une pièce poétique, comique et forte sur un sujet sensible et d'actualité : l'affrontement du laïcisme et des intégrismes, chaque parti faisant preuve de la même intolérance. Une femme se rend dans un lieu ressemblant à une école abandonnée, convoquée là par une mystérieuse correspondante virtuelle. Elle veut…

1803TheatreCamilleClaudelDeLAscension147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF8540

Théâtre : « Camille Claudel, de l’ascension à la chute » au Théâtre de l’Athénée, à Paris.

Extra-ordinaire ! « Camille Claudel, de l’ascension à la chute » fait partie des spectacles dont on réalise immédiatement qu’on s’en souviendra encore des années plus tard ! Certes, il s’agit de la vie, désormais connue, de cette artiste hors-pair. Mais avec un talent qui dépasse le niveau de la référence en la matière, « Les Mains de Camille » monté…

1703TheatreNeverNeverNever147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF4693

Théâtre : « Never, never, never », de Dorothée Zumstein à Gare au théâtre, à Vitry-sur-Seine

Fantastique sentimental. « Never, never, never », malgré son titre, n’est pas l’œuvre d’un auteur anglais ou américain. Dorothée Zumstein est traductrice, ce qui explique une langue proche de la structure anglo-saxonne, selon les connaisseurs. Elle est partie d’une base réelle – Ted Hughes, « poet laureat » en 1984, dont les deux femmes successives se sont suicidées –…

PhotoLot220x152x72DpiLeSerment02

« Le Serment d’Hippocrate », de Louis Calaferte au Théâtre 14, à Paris.

Malaises familiaux. « Le Serment d'Hippocrate » est une pièce de divertissement bien montée : on croit complètement aux dialogues, d'une part parce qu'ils sont vivants et toujours bien interprétés (mention spéciale à Gérard Darman dans son rôle de petit vieux hypocondriaque obsessionnel), d'autre part parce qu'on a l'impression d'entendre ce qui pourrait se dire chez nos voisins…