Théâtre : «My Land».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet été.

Les gens de son pays s’écroulent sur le sable
Qui fait corps avec leur esprit impénétrable.
De cet amalgame, jaillissent en lumière
Les mouvements de lenteur extraordinaire.

Dans la germination et l’éclosion des êtres,
La nouvelle génération va apparaître
Lors d’éblouissants main à main et corps à corps
Pleins de grâce, d’excellence et de renouveau.
Six hommes et une femme gravissent alors
Les sommets de l’art vertigineux qui déclenche
Notre admiration face à leur très haut niveau.
Combat de coqs aux innombrables balles blanches
Et des prouesses circassiennes de haut vol
Qui font que, rivés à leurs exploits, on décolle.

Le talent se dédouble au miroir qui ondule
Dans une danse acrobatique où déambule
Un ardent hommage au trépas et à la vie.
C’est un cirque d’une incroyable poésie
A l’échelle rompue à toutes nos envies.

Au «Théâtre du Chêne Noir», sont convoités
Des numéros d’une époustouflante beauté.
Spectacle où l’humain est profondément aimé.
De la naissance à la mort, tout est sublimé.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com

Cirque contemporain hongrois. Par la «Recirquel Company Budapest». Direction artistique, Mise en scène, Chorégraphie Bence Vági. (Avignon, 06-07-2019, 12h15).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *