Théâtre : «Diogène ou le Sanglot Hilare de la Mouette».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet été.

«Le sourire est le commencement de la grimace».
On pénètre de plain-pied dans le sujet qui glace.
Un véritable corps à corps avec l’esprit
Du remarquable philosophe s’établit.
Face au mur, dans nos contradictions, on est pris,
Subjugués par le texte dont on est épris.

Être entier dans son jugement, sans compromis,
Pour l’injuste pouvoir il affiche un mépris,
Se proclame «citoyen du monde» affaibli.
Ce spectacle défend ce qu’on nous a promis.

Sa richesse réside dans sa réflexion.
«Au Vieux Balancier», il balance sa passion
De la liberté, démontant les oppressions,
Démontrant que, sans persévérante «utopie»,
«C’est la toute puissance de la barbarie».

Excellent jeu, d’une animalité rusée,
Qui met à terre ce qui nous a abusés.
On reste surpris, éduqués et amusés,
De l’agilité déchaînant les mots usés
Aux pensées égratignées, laissant médusés.
«Réduis tes besoins au minimum»,
«Tu seras le plus heureux des hommes».

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com

Texte, Mise en scène, Jeu Philippe Lejour. Par la «Compagnie La Parlote». (Avignon, 21-07-2019, 23h00).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *