Théâtre : « Une Femme sans préjugés », d’après Anton Tchekhov au Théâtre du Nord-Ouest, à Paris.

Condamnation.
« Une Femme sans préjugé » est excellent : on croit aux personnages dès leur entrée en scène, avant même qu’ils n’ouvrent la bouche. La fille et son fiancé sont parfaitement conformes à la description que les parents viennent de faire d’eux. Le suspense est entretenu jusqu’à la fin. On est conquis du début jusqu’à la fin. Le jeu est très précis et le comique fin et efficace. C’est vraiment la pièce à aller voir, même si, pour bien comprendre la scène de l’aveu, il faut s’imaginer les représentations sociales des métiers telles qu’elles existaient à l’époque (et qui n’ont pas beaucoup changé).
Cette adaptation – relativement libre, un des personnages qui revient dans deux scènes ne faisant l’objet que de deux lignes dans la nouvelle tandis que toute la fin est d’une fidélité parfaite – d’une nouvelle de Tchekhov fait irrésistiblement penser à sa pièce « Le Chant du cygne ». Mais on n’en dira pas plus, ce serait gâcher le plaisir du spectateur…
Pierre FRANÇOIS
« Une Femme sans préjugés », d’après Anton Tchekhov. Adaptation et Mise en scène : Monique Lancel. En alternance au Théâtre du Nord-Ouest, 13, rue du faubourg Montmartre, 75009 Paris, Métro Grand-boulevards, www.TheatreDuNordOuest.com, tél. 01 47 70 32 75.

Photo : Pierre Francois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *