Livres : « les Quatre Accords toltèques », de  Miguel Angel Ruiz, aux éditions Jouvence.

Une voie vers le bonheur, par Clara.
« Les Quatre Accords toltèques » est un court livre écrit en 1997 par Miguel Angel RUIZ, paru au éditions Jouvence.
Bien qu'inspiré des grandes religions (l'auteur fait souvent référence à Jésus), ce texte propose une philosophie de la vie et une voie vers la liberté et le détachement, loin des dogmes.
Livre écrit avec des mots simples et de nombreux exemples de la vie quotidiennes très parlants, des situations où tout un chacun se reconnaîtra, « Les Quatre Accords toltèques » se présente comme un livre de recettes à suivre pour atteindre le bonheur.
Dans une première partie, Miguel Angel Ruiz explique ce que sont les accords, hérités de notre éducation lacunaire, perçue plus comme un dressage qu'une véritable éducation. L'homme est soumis à des pressions qui le forcent à accepter son destin. Toutes les règles de la société dont déjà là, de même que les concepts qui nous imposent comment se comporter pour rentrer dans le moule, s'intégrer. Nous acceptons donc des règles qui nous contrôlent, détruisent les rêves et nous empêchent d'être nous-mêmes.
Il affirme que ces règles acquises chèrement par l'éducation ne sont que mensonges. L'homme, par son accord à des règles mauvaises est l'artisan de son propre malheur.
Miguel Angel Ruiz propose une voie pour se libérer et se reconstruire. Il faut donc détruire ces mauvais accords avec le monde et en reconstruire de nouveaux.
Le premier accord passe par le pardon. Il faut d'abord pardonner à ceux qui nous ont fait du mal car ils n'avaient pas conscience de ce mal. À commencer par soi même. Il faut d'abord se pardonner de s'être enfermé dans des règles nocives. 

Le premier des « accords » proposé semble simple, il est pourtant le plus important et le plus difficile : Que votre parole soit impeccable.
La parole est une force créatrice, dire les choses et les nommer c'est les faire entrer dans la réalité. La parole est donc une graine et l'esprit humain est fertile.
Il faut comprendre par « impeccable » le sens étymologique « sans péché ». Ce que l'on dit doit être honnête et ne nuire ni a autrui, ni a soi-même. Le mauvais usage de la parole crée l'enfer sur terre. La vérité est la base de relations saines avec les autres. Seule la vérité peut amener à la vraie liberté. Avoir une parole impeccable permet à l'esprit d'être fertile aux paroles issues de l'amour et de se fermer aux autres, négatives.

Le second accord (comme les deux autres) découle du premier : quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle.
Miguel Angel Ruiz, affirme que si on laisse une mauvaise parole nous atteindre, c'est parce que l'on donne son accord pour. Alors le poison de la méchanceté s'infiltre dans le cœur. Mais si l'on vit dans la vérité, on s'accepte et se connaît. Je sais qui je suis, je n'ai pas besoin de me l'entendre dire et si je refuse le poison de la parole des autres, il ne peut plus m'atteindre. La confiance en soi en découlera.

Le troisième accord est de ne pas faire de supposition.
Faire des suppositions c'est imaginer, inventer, extrapoler alors que l'on ignore la vérité. On se met alors à croire un mensonge. Chaque fois que l'on fait des suppositions, on se crée des problèmes et l'on s'éloigne de la vérité. L'auteur prend un exemple dans la vie de couple : il n'est pas rare que l'un des protagonistes du couple attende de l'autre qu'il devine ses besoins sans rien lui demander. Il est alors déçu que l'autre ne nous connaisse pas assez bien pour satisfaire un désir qui n'a jamais été évoqué. Viens alors le temps des reproches et de l'incompréhension qui construisent un mur entre les êtres.
Alors que l'amour est là, partout. L'amour ne change pas les gens, mais l'amour véritable consiste à accepter les autres tels qu'ils sont sans essayer de les changer. La parole de vérité, loin des suppositions hasardeuses, doit être utilisée pour créer, partager, donner et aimer.

Le quatrième accord consiste à faire toujours de son mieux.
Il faut passer à l'action, non pour obtenir une récompense mais parce que l'on a envie de faire les choses. Agir, c'est être vivant, se détacher du passé et vivre l'instant présent. Vivre c'est prouver l'existence de Dieu car Dieu est l'amour. Partout où il y a l'amour alors il y a Dieu. Faire de son mieux est la seule manière d'être soi-même et d'honorer la personne que l'on est. La véritable liberté est de pouvoir être libre, d'être qui nous sommes réellement.

En conclusion, ce livre se termine par une exhortation et une prière pour l'amour. Il est difficile de renoncer à ses anciennes habitudes. C'est un combat contre soi-même. Seul l'amour sauvera l'humanité. L'amour créera le paradis sur terre.
L’auteur l’exprime en des mots qui prennent la forme d’une prière : « Merci, Créateur de l'Univers, pour le don de la vie que tu m'as accordé. Merci de m'avoir toujours donné tout ce dont j’ai vraiment besoin. Merci de m'avoir offert la possibilité de jouir de ce corps splendide et de cet esprit merveilleux. Merci de vivre en moi, avec tout ton amour avec ton esprit pur et sans limite, avec ta lumière chaude et radieuse. Merci de te servir de mes mots, de mes yeux et de mon cœur pour partager ton amour où que j'aille. Je t'aime comme tu es et, puisque je suis ta création, je m'aime comme je suis. Aide-moi à conserver l'amour et la paix dans mon cœur, et à faire de cet amour un nouveau mode de vie, afin que je vive dans l'amour jusqu'à la fin de mes jours. ».

On est libre de croire ou de ne pas croire. Mais l'on est maître de son destin malgré ce qui nous est arrivé de par le passé. Accuser les autres du malheur qui nous accable est donc un mensonge. La lecture de ce livre est une ouverture vers la paix intérieure, la paix avec soi-même et le reste du monde.
Quelles que soient les convictions et croyances, ce livre mérite d'être lu avec attention.
Clara
« Les Quatre Accords toltèques », de Miguel Angel Ruiz, aux éditions Jouvence. Informations : cercledevie.com, editions-jouvence.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *