Théâtre : « Elle est là », de Nathalie Sarraute à la Manufacture des Abbesses, à Paris.

Confrontation et obsession, par Clara.
« Devant une idée qui s'oppose à ce qui est pour nous la vérité, nous éprouvons toutes sortes de pulsions » écrit Nathalie Sarraute. Cette pièce de théâtre parle du désaccord entre un homme et une femme, dans le cadre de leur travail. On ne sait pas quelle est la base du désaccord ni de quoi il s'agit réellement.
L'intérêt du texte réside dans la confrontation entre les deux protagonistes, l'évolution de leurs propres idées et les comportements qui en découlent. Le but de Nathalie Sarraute semble bien atteint alors : peindre l'invisible, atteindre les non-dits et l'univers qui existe sous la conversation. Ici, elle soulève le thème de l'obsession, l'idée existe par les ravages qu'elles commet. Ainsi l'homme est torturé par l'idée, différente de la sienne, qui existe dans la tête de sa collaboratrice. Il veut à la fois la combattre et convaincre. Le texte est subtilement interprété, avec une indifférence froide pour la femme alors que l'homme exprime dans la tourmente ses angoisses et sa fragilité.
Leur jeu est réaliste et cru. La mise en scène est sobre avec un jeu de lumières parfaitement maîtrisé. Les comédiens, très justes, ne laissent aucune place aux incertitudes. Une belle interprétation qui fera plaisir aux amateurs de Nathalie Sarraute.
Clara
« Elle est là », de Nathalie Sarraute à la Manufacture des Abbesses jusqu’au 29 décembre. Mise en scène :  Agnès Galan. Avec : Nathalie Bienaimé, Gabriel Le Doze, Bernard Bollet, Tristan Le Doze.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>