Musique : les Frères Jacquard en tournée.

Sabotage hilarant.
En théâtre (ou plutôt en l’occurrence musique) de rue, Les frères Jacquard sont un concept à eux seuls. Ils ressuscitent les années soixante-dix, que ce soit par leurs vêtements, par leurs attitudes, par leurs accessoires ou par les musiques qu’ils massacrent aussi talentueusement de leur part que jouissivement pour un public qui arbore sans cesse un sourire amusé quand il ne se laisse pas aller au rire franc.
L’introduction de chaque morceau, longue et faite de périphrases aussi colorées que mystérieuses, est déjà un moment comique. Puis vient le tube victime de leur arrangement (ils « détricotent et reprisent tous vos vieux tubes », dit le programme, qui est là bien en deçà de la vérité, laquelle se situe plutôt dans le sabotage aussi loufoque que délirant). Et comme, l’air de rien, ces trois-là ne respectent rien (sauf leur chevelure qu’ils entretiennent soigneusement sur scène), ce peuvent être des morceaux aussi culte que « Ne me quitte pas » ou « Que je t’aime » quand ils n’ont pas forcé Carlos à s’unir à Jackson pour satisfaire la concupiscence musicale de nos oreilles, dans un genre « funky », prétendent-ils. Car on est au-delà du simple plaisir du pastiche, deux d’entre eux ayant des capacités vocales hors du commun. Non seulement, on assiste donc à un spectacle clownesque, élégant et poétique, mais en plus c’est d’une justesse mélodique sans faille. Toutes les générations apprécient, ceux qui n’ont pas connu les originaux de ces chansons réalisant bien qu’il se passe là quelque chose. Quant aux plus jeunes des plus jeunes, ils se dandinent en rythme sur les épaules de leurs parents. Car ce spectacle, s’il joue certes la carte de la nostalgie, parie principalement sur le caractère festif et familial du genre qui est le leur : le spectacle de rue.
Pierre FRANÇOIS
16 et 17 juin à l'Archifête (Petit-Couronne, 76), du 22 au 24 à Vivacités (Sotteville-les-Rouen, 76), 30 juin et 1er juillet au festival de Saint-Paul (Sarreguemines, 57), 6 et 7 juillet à Sorties de bain (Granville, 50), 9 aux Virevoltés (Vire, 14), 11 à Un été exquis (Blainville-sur-Orne, 14), 12 à Éclats de rues (Caen, 14), 19 à la saison culturelle du Centre d’animation cantonale (Surgères, 17), 21 aux Faltaisies (Falaises, 14), 24 à Renc'Arts (Pornichet, 44), 25 à Renc'Arts (Dinan, 22), 26 aux Jeudis du port (Brest, 29), 28 à Fest'in Port (Grau-du-roi, 30), 31 à La Déferlante (La Tranche-sur-mer, 85), 1er août à La Déferlante (Noirmoutier, 85), 2 à La Déferlante (Saint-Hilaire-de-Riez, 85), 3 à La Déferlante (Saint-Brévin, 85), 8 aux Fondus du macadam (Thonon-les-Bains, 74), 10 et 11 à Plages 6 pompes (Chaux-de-fond, CH), 13 et 14 au Sziget (Budapest, HUN), 24 à Aniane en scène (Aniane, 34), 25 à What the funk (Besseges, 30), le 14 septembre à Festimanoir (Tilloy-les-moflaines, 62), 15 et 16 à La rue aux artistes (Hazebrouck, 59), du 21 au 23 à Cergy soit… (Cergy, 95).

Photo : Pierre Francois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>