Théâtre : « Qui êtes-vous, Elsa Triolet ? » au Théâtre de Nesle, à Paris.

Talentueuse et instructive.
« Qui êtes-vous, Elsa Triolet ? » nous apprend qu’elle ne fut pas que « femme de ». Aragon, en l’occurrence. Cette pièce équilibre les rôles entre l’héroïne, qui parle d’elle à la première personne, une interlocutrice qui introduit les sujets et n’hésite pas, à l’occasion, à réciter quelques passages et un musicien. Surtout, elle ne laisse pas passer une minute sans nous apprendre quelque chose de nouveau au sujet de cette femme surprenante : sa complicité douloureuse avec sa sœur, sa rencontre avec Louis Aragon, leur concurrence littéraire, une vie de couple dont le grand public n’a pas idée, sa décision d’écrire en français, un engagement politique éclairé par le contexte de l’époque…
De ce fait, on est sans cesse suspendue aux lèvres de cette grande bourgeoise idéaliste qui a fait le choix sans retour de la vie d’artiste engagée et qui distille avec autant de talent que de crédibilité – et de lucidité ! – les épisodes de son existence. 
Pierre FRANÇOIS
« Qui êtes-vous, Elsa Triolet ? », de Dominique Wallard. Mise en scène : Julie Berducq-Bousquet. Avec Brigitte Damiens, Julie Berducq-Bousquet, et Frédéric Borsarello au violoncelle. Vendredi à 19 heures jusqu’au 13 avril, samedi à 16 heures du 31 mars au 21 avril au Théâtre de Nesle, 8, rue de Nesle, 75006 Paris, tél. 01 46 34 61 04, www.theatredenesle.com
Tournée : le 8 avril à 17 h 30, salle Georges Pompidou à Epinay-sur-Orge (91). Et, sous réserve de confirmation : le 1er juin au Royal à Condé-sur-Noireau (14), 13 et 14 salle Guy Moquet/Mentor à La Courneuve (93), 15 juin et 15 juillet à l’ouverture de la ferme-musée Fernand Léger à Lisores (14).

Photo : Pierre Francois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>