Théâtre, festival d’Avignon off : « La Vie trépidante de Laura Wilson », de Jean-Marie Piemme au 11 Gilgamesh Belleville à Avignon.

Vivante.
« La vie trépidante de Laura Wilson » est une pièce d'une vérité remarquable. Non seulement par le jeu des comédiens – avec une Laura plus vraie que nature – mais aussi par le propos. Hélas si banal. Une femme est licenciée. Peu à peu les problèmes s'accumulent, le couple explose, la voilà seule avec son enfant, qui finit par être confié à son père. Pourtant, elle se bat. Rien d'original, en somme. Juste un jeu et des dialogues parfaitement justes, vrais jusque dans leur cruauté inconsciente.
Mais cette pièce est une mise en abyme psychologique. En effet, on peut lui appliquer ce que l'héroïne écrit après avoir contemplé « La Chute des anges rebelles » de Brueghel, qu'elle découvre, voit et revoit au musée de sa ville : « Son tragique inclut lui-même du comique, et son comique du tragique. ». On tient là une vraie clef pour comprendre cette pièce qui est un hommage à la force de vie qui vainc tous les discours convenus. Peu importent ce qu'on lui dit, avec qui elle lie amitié, si ses histoires d'amour se terminent en queue de poisson, elle avance. Et rien ni personne ne peut l'arrêter. Parce qu'elle a un fils, mais aussi parce qu'elle a décidé de rester à la fois vivante et droite.
Le rythme est à l'image du caractère annoncé de l'héroïne : trépidant. La musique est ajustée aux émotions transmises. Les partenaires de Laura la mettent en valeur tout en étant eux-même justes dans leur jeu. On est parfois à la limite de la caricature et du réalisme cru sans être loin de la fiction.  Il y a là une dimension intéressante  découvrir.
Pierre FRANÇOIS
« La Vie trépidante de Laura Wilson », de Jean-Marie Piemme. Avec Philippe Lardaud, Régis Laroche, Hervé Rigaud, Isabelle Ronayette. Mise en scène : Jean Boillot. Musique : Hervé Rigaud. Vidéo : Vesna Bukovcak. Du 6 au 28 juillet à 15 h 40 au 11-Gilgamesh Belleville, Avignon (relâche les 11, 18 et 25 juillet). Puis du 11 au 18 octobre, au Nest, 15, route de Manom, 57100  Thionville, tél. 03 82 82 14 92.

Photo : Pierre François.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>