Théâtre, festival d’Avignon off : « Courteline : Gros Chagrins, La Peur des Coups, Les Boulingrin, L’Affaire Champignon ».

Les plus courtes…, par Béatrice Chaland.heartheartheartheart
Courtes pièces ayant pour lien la fête foraine
Qui bat son plein dans un cirque comme une arène.
Scènes de ménage à la scénographie reine
Où bruit une tourbillonnante mise en scène.

Une soirée pleine de rebondissements
Où la farce et le clown se hissent à tous moments
Au sommet de la pittoresque hilarité.
Drôle de bestiaire et foire aux curiosités
Où la vie familiale et ses atrocités
Dévoilent abondamment leurs douces vérités.

Originalité et exagération
Sont les deux mamelles de l’exacerbation
Dont les protagonistes jouent joyeusement,
Laissant exploser humour et ressentiments.

Les décors et costumes sont de circonstance.
Leur mauvaise foi se propage avec constance.
« Théâtre de Ménilmontant », ils se dépensent
Sans compter, pour aller assurer leur défense
Au « Théâtre Essaïon »,
Dans le vieil Avignon.

Grand art et dérision,
La bonne décision
Est de courir les voir
Pour s’ôter le cafard.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.wordpress.com
« Courteline : Gros Chagrins, La Peur des Coups, Les Boulingrin, L’Affaire Champignon ». Mise en scène Mikaël Fasulo. Musique Blou B.O. Par la « Compagnie Kapo Komica.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *