théâtre, festival d’Avignon : « Le dernier chant », d’après Tchekhov au Théâtre du nouveau ring.

L'âme de l'acteur, par Jacques MARIE.
Beaucoup de pièces parlent du théâtre. Quelques unes – chez Shakespeare ou L'Illusion comique – nous montent combien le monde dit réel est une scène d'illusions. Aucune n'atteint la vérité du Chant du cygne pour décrire le métier de comédien. C'est pourquoi elle est si peu jouée…
Emmanuel Ray polit ce diamant en le sertissant sur d'autres textes de Tchekhov : Le Baron, Elle et lui et sa correspondance avec Olga Knipper. Le risque de faire perdre de son éclat à ce bijou est évité.
On est face à une œuvre à part entière, certes pas Le Chant du cygne, mais une œuvre équilibrée et qui en enrichit le sens. Bien évidemment, la scène de l'amoureuse qui accepte le mariage à condition de changer de métier est conservée. La correspondance enrichit l'appréhension de la conscience de l'acteur tandis que Le Baron donne en une note comique une idée de ce que peut être la passion pour ce métier.
La mise en scène comporte des trouvailles. La diction des comédiens est d'une perfection telle que la variété et l'intensité des émotion est aussitôt transmise. Les déplacement sont sobres et significatifs. Les lumières et la musique, discrets, participent efficacement à l'atmosphère générale. On ressort de là en ayant réellement appris quelque chose sur le théâtre.
Jacques MARIE
« Le dernier chant », agrégation d’œuvres de Tchekhov : les nouvelles « Le Baron » et « Elle et lui », la pièce « Le Chant du cygne », la correspondance entre lui et sa femme, Olga Knipper. Avec Emmanuel Ray, Mélanie Pichot, Fabien Moiny. Mise en scène : Mélanie Pichot. Traduction :   Yves Bastide. Adaptation : Emmanuel Ray. Création son : Tony Bruneau. Création lumière : Natacha Boulet-Räber. Régie Générale : Jean Cardoso. Au Théâtre du nouveau ring à 17 h 25, relâche les 11, 18 et 25 juillet, tél. 09 88 99 55 61.

Photo : Pierre François.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *