Spectacle musical : « Cabaret Siméon, l’amour n’y a qu’ça d’vrai », à partir de textes de Jean-Pierre Siméon, à l’Essaïon, à Paris.

Tendresse et réalisme.
Jean-Pierre Siméon, qui écrit régulièrement dans « L'Humanité », est d'abord un vrai poète. On se souvient encore – entre autres – de « Sermons joyeux » à Avignon en 2007, une pièce poétique dont le texte était d'une beauté à se damner, même si on le sentait un peu désabusé ! Dans le « Cabaret Siméon », la mélancolie a fait place à la passion, à la délicatesse des sentiments, à l'amour offert autant que reçu, à une ambiance intimiste. Le réalisme de certaines chansons est atténué par la tendresse qui en transpire. Certes, il y a d'un côté le chanteur, de l'autre la pianiste, mais cela n'empêche aucunement une interaction bénéfique et humoristique. Ce dernier caractère étant parfois souligné par quelques mimes. L'osmose est allé encore plus loin puisque certains textes ont été écrit spécialement par J.-P. Siméon pour le tandem qui se produit actuellement à l'Essaïon. On ne voit pas le temps passer, on est ailleurs et cela fait du bien !
Pierre FRANÇOIS
« Cabaret Siméon, l'amour n'y a qu'ça d'vrai », à partir de textes de Jean-Pierre Siméon. Avec Wolfgang Pissors (comédien-chanteur), Isabelle Serrand (Pianiste-compositrice). Du jeudi au samedi à 19 h 30 au Théâtre Essaïon, 6, rue Pierre au lard, 75004 Paris, métro Hôtel-de-ville, tél. 01 42 78 46 42, www.essaion.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>