Théâtre : « Pompon Voltaire », d’Yvan Varco, au Studio Hébertot, à Paris.

Boudoir éclairé.
« Pompon Voltaire » est un spectacle « librement inspiré du « Discours sur le bonheur » d’Émilie du Châtelet ». Ce dernier ne sert pas de prétexte à une intrigue quelconque – tout au plus la pièce se présente-t-elle sous la forme d'une joute intellectuelle et amoureuse – et c'est bien à l'écoute d'un texte philosophique du XVIIe siècle que le public est convié. Certes, des coupes ont eu lieu, des dialogues sont ajoutés (sur le féminisme, sur Rousseau, sur la religion, sur les préjugés, sur la gourmandise alimentaire de Voltaire et celle sensuelle d’Émilie, sur ses talents de mathématicienne…) qui rythment un texte et le rendent digeste, le raisonnement étant alors fragmenté en petites bouchées. Plus encore : le propos philosophique est traduit (pas trahi) en préoccupations quotidiennes qui le rendent à la portée de tous.
Le spectacle se caractérise donc par la mise en valeur d'un texte déjà magnifique. Le jeu des comédiens, s'il est répétitif dans les déplacements, ne lasse pas. L'incarnation des personnages donne une note comique, humaine, détendue, à l'ensemble. On assiste à une dispute tendre entre amants qui s'émulent mutuellement. À condition de ne pas demander à cette pièce ce qu'elle ne donne pas (une intrigue ou de l'action), il y a motif à en ressortir heureux de s'être instruit en riant.
Pierre FRANÇOIS
« Pompon Voltaire », d'Yvan Varco. Avec Anne Deleuze et Yvan Varco. Mise en scène : Anne Bourgeois. Du mardi au samedi à 21 heures, dimanche à 15 heures jusqu'au 13 novembre au théâtre Studio Hébertot, 78 bis, boulevard des Batignolles, 75017 Paris, tél. 01 42 93 13 04, www.studiohebertot.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *