Musique : Les Nuits de Champagne avec Tryo

TryoIl est professeur de musique dans un collège catholique et participe depuis une demi-douzaine d’années aux Nuits de Champagne . En plus de son enseignement, il anime une chorale chaque semaine, et a bien remarqué l’intérêt des élèves pour participer à celle – de sept cent cinquante participants, tout de même ! – qui ouvre la semaine des Nuits de Champagne, manifestation nationale suivie notamment par France Musique. Mais il y a un quota de participants à ne pas dépasser, mais pour autant la sélection n’est pas élitiste : il s’agit autant d’une aventure pédagogique que musicale, et parfois il faut un peu pousser les timides…

Ce qui n’empêche pas monsieur Leroy de bien préciser qu’il ne s’agit pas de déserter la chorale du collège dès la fin des Nuits de Champagne, mais bien de s’y inscrire pour l’année.

Pour se préparer à l’événement, il y a des réunions entre les enseignants et les chefs de choeur. Il s’agit alors de se familiariser avec les partitions et leurs arrangements. Chaque professeur repart ensuite travailler avec sa propre chorale durant deux mois. C’est le mardi précédant la date de la chorale « L’aube à l’unisson » que ces derniers passent le relais à ceux qui dirigeront les chorales scolaires de tout le département le jour dit. Cette année il y aura cinq chansons polyphoniques à deux voix. Deux chefs dirigeront le choeur d’élèves et un autre fera chanter le public.

Plusieurs nouveautés marquent cette édition.
D’une part, les professeurs de musique formeront un choeur particulier qui interprétera deux chansons au lieu d’être au milieu de la foule comme par le passé. Il y avait une demande des élèves pour cela, liée au désir de voir leurs maîtres à l’oeuvre.
Une autre nouveauté tient à l’image du groupe invité de cette année, Tryo, qui est plus connu des grands du collège que de leurs parents, alors que, musicalement, il gagne à être connu et aborde des thèmes intéressants.
Enfin, ce groupe chantera avec les élèves, et cinq d’entre ces derniers, encore une primeur, présenteront la soirée.

D’un point de vue technique, s’il peut être plus facile de se fondre dans la voix d’un grand groupe plutôt que de faire attention à se différencier des autres voix d’une petite chorale, le danger est en revanche de se sentir tellement anonyme – éventuellement jusqu’au point de se croire dans le public – qu’on en perd la concentration, le rythme ou la justesse sur le travail qu’on a à fournir.

Demandez le programme !

Stefan Eicher, Tryo et Thiecko, c’est pour le 21. Vanessa Paradis, Jacques Higelin, BB Brunes et We were evergreen, c’est pour le 22. M, Féfé / Alpha Blondie et Cabadzi pour le 23… et cela continue ainsi durant toute la semaine, sans oublier les concerts du festival off off off ni le grand choral de mille adultes qui sera interprété une fois le vendredi et deux le samedi. De la musique, des têtes d’affiches et de jeunes musiciens déjà repérés par leurs pairs, voilà ce que sont les Nuits de Champagne, enchâssées entre le choral « Aube à l’unisson » des collégiens et le « grand choral » final de leurs aînés.

Pierre FRANÇOIS

Notes

« Nuits de Champagne », Troyes, du 20 au 26 octobre. Tél. : 03 25 40 02 03, www.nuitsdechampagne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *