Théâtre : « Islande entre ciel et texte », de Jón Kalman Stefánsson, Kristín Marja Baldursdóttir, Sjón, et des contes collectés par Jón Árnason et Magnus Grímsson au Théâtre de l’Épée de bois, à Paris.

Atmosphère. Est-ce encore du théâtre ou une lecture soutenue par de la musique. La question est à la fois vraie et vaine, puisque la magie opère. Tout l’art du conte est mis à contribution – avec succès – pour nous embarquer dans une atmosphère qui pourrait envelopper n’importe quelle histoire tellement elle est présente. Atmosphère…

Théâtre : « La Foire de Madrid », de Félix Lope de Vega jusqu’au 25 septembre à l’Epée de bois puis en tournée.

Farce, mais fine. « La Foire de Madrid », d’après Félix Lope de Vega est une pièce qui, heureusement, va partir en tournée puis revenir après sa création à l’Épée de bois. Le metteur en scène n’est pas un inconnu : Ronan Rivière a créé un mémorable « Roman de Monsieur Molière »* et osé un « Nez »** de Gogol masqué…

Théâtre : « Butterfly, l’envol », micropéra du collectif La Boutique inspiré de l’œuvre de Puccini au théâtre de l’Épée de bois, à Paris.

Sobriété du décor, simplicité des sentiments, parcimonie d’instruments autour d’une voix unique : tout est en accord dans cette pièce qui puise à la source de Puccini tout en la complétant par des airs existants ou créés ainsi par que des mélodies jazzy ou de variété. Tout exprime la pureté naïve face à un égoïsme…

Théâtre : « Antigone 82 », d’après « Le Quatrième Mur » de Sorj Chalandon au Théâtre de l’épée de bois, à Paris.

Incarnation réussie. Mais qu'est-ce que ces étudiants attardés viennent faire sur le plateau de ce théâtre ? Voilà la première réflexion qui vient à l'esprit lorsque les comédiens – car ce sont eux – arrivent sur scène. Autant dire que l'incarnation des personnages est exceptionnelle, y compris lorsque apparaissent – joués par les mêmes comédiens –…