Théâtre : «Les parias chez Victor Hugo».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet été.

Elle jette un regard neuf sur l’œuvre d’Hugo,
Laissant couler ses réflexions en fluide eau.
Elle réveille «les parias» à coups de mots
Prononcés avec conviction et force échos.

Elle déclenche un déluge, fort à propos,
Balaie les flots troubles par de justes propos.
D’une voix gorgée d’orage, elle dit tout haut
Ce que chacun étouffe, tant à froid qu’à chaud.

«Théâtre de La Contrescarpe», les héros
Soulèvent les pavés pour écarter la faux
Qui tranche les cous, les réduisant à zéro.
La misère s’exprime jusqu’au fond des os.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com

Conception, Mise en scène, Interprétation Pierrette Dupoyet. Par la « Compagnie des Vents Apprivoisés ». (Paris, 12-05-2019, 15h00).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *