Théâtre : «225 000 (Femmes Kleenex)».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet été.

Prises dans le cercle vicieux de la violence,
Elles ne peuvent s’échapper des lourdes danses
Que le conjoint, mécaniquement, leur balance.
A l’«Espace Alya», les coups pleuvent en cadence.

La réalité crue saute aux yeux endormis ;
«Dans les milieux de pouvoir», le viol est permis
Car ils sont au-dessus des lois tous ces chéris
Qui, de leur compagne, ôtent la vie et en rient.

«Le domicile conjugal est plus dangereux»
«Qu’un parking souterrain», voire bien plus monstrueux
Face aux dessous de la criminalité cachée
Par les lois du mariage tant bafouées, gâchées.

Spectacle en tissus aériens à tout casser
Qui fait trembler et laisse la peau hérissée.
Le cerveau en bouillie et l’âme fracassée …
Quand, ces traumatismes, vont-ils enfin cesser ?

Bientôt plus nombreuses au paradis que sur terre,
Des femmes végètent en terreur et en enfer.
Forme de reportage théâtralisé
Sur toutes celles que la vie a abusées.
Leur interprétation qui laisse«Bouche B(ée)»
Aura sans doute d’innombrables retombées.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com

Pièce de Nicole Sigal. Mise en scène Guillaume Vatan. Avec Camille Favre-Bulle, Magalis Bros, Mathias Marty, Rodolphe Couthouis. Par la «Compagnie Bouche B». (Avignon, 18-07-2019, 13h25).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *