Théâtre : «La Green Box», par Béatrice Chaland.

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet été.

Une superbe remontée préhistorique
Désosse
La barbarie qui mutile, en raison du fric,
Un gosse.

«Les Comprachicos» les transforment en «jolis monstres»
«Pour rire» d’eux, de leurs corps déformés qu’on montre.
«L’Homme qui rit est un distributeur d’oubli».
«Le rire est-il synonyme de joie ?» Un masque
De douleur cousu sur la peau des affaiblis,
Rejetés, en déséquilibre sous leurs basques.

Un spectacle d’une extrême ingéniosité
Avec de véritables squelettes animaliers.
Manipulation de spécimens familiers,
Assemblage d’ossements inhospitaliers
En rictus découpés dans la férocité.

«Vous avez tout et ce tout se compose»
«Du rien des autres».
Magnifique interprétation qui ose
Affronter notre
Vision dans sa compréhension des choses.

«Saltimbanque» ou «loup sauvage» vaut beaucoup mieux
Que l’Humain déshumanisé au cœur vicieux.
«Théâtre Présence Pasteur», aucun vaccin
Contre la rage de l’Homme et son esprit ceint
D’un serre-tête qui le décérèbre et brise
Son bon sens. Des sculptures qui désacralisent
L’Homme. Puissantes constructions qui symbolisent
Le bestiaire que l’Humain en crise organise.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com

Théâtre d’objets. Ecriture, Mise en scène Claire Dancoisne. Interprétation Olivier Brabant. Par le «Théâtre La Licorne». (Avignon, 27-07-2019, 18h00).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *