Spiritualité : Vertu et piété, dissimulation et révélation (25).

Chacun utilise le confinement comme il peut. L’auteur de ces lignes, qui avait raté un cours sur le Livre d’Esther, le rattrape en en faisant un compte rendu, très personnel d’abord, puis (largement) inspiré par le site protestant « Théovie » et la revue catholique « Cahiers évangile » (ainsi que son « supplément »)*. Cet article n’étant qu’un (bref) résumé, il est conseillé à ceux qui s’intéressent au sujet de se reporter à ces sources.

Pour les « Cahiers évangile », la raison pour laquelle Haman propose une indemnisation financière pour l’élimination des Juifs est donnée par Esther plus loin (7, 4) : ils auraient pu être vendus comme esclaves.

On trouve peu après une première allusion à la révolte des Maccabées : la date portée en 3, 13 – « 13 du douzième moi, c’est-à-dire le mois d’Adar » – comme devant être celle du massacre des Juifs correspond à celle de la bataille, en 161 av. J.-C., contre le général grec Nikanor.

Juste avant qu’Esther ne quitte son rôle de soumise et parle à l’impératif à Mardochée, ce dernier lui parle comme à « une personne libre » : il « l’informe », « répond à ses objections » et « suggère », notamment « que l’action d’Esther pourrait conduire au salut », sans jamais impliquer directement Dieu.

DISTRIBIL

* Le serveur du site est très lent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *