Spiritualité : Vertu et piété, dissimulation et révélation (23).

Chacun utilise le confinement comme il peut. L’auteur de ces lignes, qui avait raté un cours sur le Livre d’Esther, le rattrape en en faisant un compte rendu, très personnel d’abord, puis (largement) inspiré par le site protestant « Théovie » et la revue catholique « Cahiers évangile » (ainsi que son « supplément »)*. Cet article n’étant qu’un (bref) résumé, il est conseillé à ceux qui s’intéressent au sujet de se reporter à ces sources.

Il y a un parallèle de construction entre la chute de Vasti et la première humiliation de Haman : 3, 1-2a exprime une gloire pour Haman comme 1, 1-9 disait celle du roi et 3, 2b-4 dit le refus d’obtempérer de Mardochée comme 1, 10-12 dit celui de la reine. Si le texte ne dit pas que le roi et Haman sont copains comme larrons en foire, en tout cas ils se ressemblent au-delà de leur goût commun pour l’oisiveté et la boisson (3, 15), car on retrouve encore des parallèles entre la colère du roi (1, 12b) et celle d’Haman (3, 5-6) puis dans leur décision commune de prendre conseil (1, 13-15 ; 3,7).

On a vu que Vasti comme Mardochée sont obligés de transgresser un ordre. Mais le parallèle continue : le conseil donné par son conseiller macho (et craignant la réaction de sa propre femme) au roi (1, 16-20) est le modèle du discours de Haman (3, 8-9), tous deux voulant étendre la sanction à une communauté sans s’interroger sur les causes de l’attitude de l’accusé. Dans les deux cas, un décret est approuvé puis publié (1, 21-22 ; 3, 10-15).

DISTRIBIL

* Le serveur du site est très lent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *