Spiritualité : Vertu et piété, dissimulation et révélation (10).

Chacun utilise le confinement comme il peut. L’auteur de ces lignes, qui avait raté un cours sur le Livre d’Esther, le rattrape en en faisant un compte rendu, très personnel d’abord, puis (largement) inspiré par le site protestant « Théovie » et la revue catholique « Cahiers évangile » (ainsi que son « supplément »)*. Cet article n’étant qu’un (bref) résumé, il est conseillé à ceux qui s’intéressent au sujet de se reporter à ces sources.

Ce caractère absurde et cocasse fait partie des exagérations qui sont autant de balises pour signifier au lecteur qu’on caricature sans respect de la vraisemblance historique : de la même façon, faire « ramasser » toutes les jolies filles du royaume pour les mettre dans un harem (il le faudrait gigantesque) est aussi excessif que la description du premier banquet ou les durées qui sont indiquées : six mois pour le banquet destiné aux dignitaires (1, 4), un an pour préparer le corps des candidates reines (2, 12), onze mois entre la décision d’exterminer les Juifs et la date d’exécution de ce décret (3, 7 ; 3, 13 ; 8, 12, ce qui laisse tout le temps de fuir), six mois entre le décret de Mardochée (8, 9 ; 8, 12) et son exécution et paradoxalement une grande précipitation pour prendre et transmettre les décisions : le jour même pour celles concernant l’extermination des Juifs puis de ceux qui les agresseraient.

DISTRIBIL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *