Théâtre : « Les causeries d’Emma la clown pour éclairer le monde » une fois par mois à la Salle Gaveau, à Paris.

Rire pédagogique.

Emma la clown est connue pour être un clown, et un bon, qui joue bien la carte de la complicité naïve tant avec le public qu’avec ses partenaires. Qui sont rarement des clowns. Car depuis quelques années, elle invite souvent le spectateur à regarder des choses réputées sérieuses à travers son regard décalé. Et le public en redemande. Ce fut d’abord avec Catherine Dolto un spectacle qui aurait dû être unique en 2005 et qui fut joué une centaine de fois dans toute la Francophonie. C’est à partir de ce moment qu’il y a eu deux sortes de spectacles avec Emma : ceux de clown (plus ou moins, car elle a son style) classiques et ceux où elle joue le rôle d’une Madame Loyale aux questions incongrues. En plus de sa complicité avec Catherine Dolto – trois spectacles à leur actif après le premier succès – elle a aussi créé quatre conférences (mais le mot mérite des guillemets quand il est utilisé par Emma la clown) avec Anatole Khelif, mathématicien.

La formule est tellement efficace que ce sont les responsables de la salle Gaveau qui lui ont proposé de venir y organiser une causerie mensuelle avec un interlocuteur différent à chaque fois. Et on observe que, malgré l’heure peu pratique – de 12 h 30 à 13 h 30 – le public est de plus en plus nombreux à chaque fois. Car la façon dont Emma la clown sait déclencher le rire crée une agréable dépendance chez le spectateur. La salle était déjà pratiquement pleine à la seconde « causerie d’Emma la clown pour éclairer le monde », nul doute que pour celle de décembre, avec Juliette en invitée, on refusera du monde.

Suivront encore, jusqu’en mai, Anne Queffelec, Hubert Reeves (sous réserve), Jean-Pierre Bibring, Catherine Dolto et Anatole Khelif. Ce seront autant d’occasion d’apprendre en riant et en portant un regard bienveillant sur notre monde est ses occupants.

Pierre FRANÇOIS

« Les causeries d’Emma la clown pour éclairer le monde », les premiers mardis du mois à 12 h 30 pendant une heure pile (sauf pour celle de février avancée au 28 janvier) à la Salle Gaveau, 45, rue de La Boétie, 75008 Paris, métro Miromesnil, www.sallegaveau.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *