Livre : « Ciel de nuit blessé par balles » : poésies d’Ocean Vuong (traduit de l’anglais par Marc Charron).

Une voix de tempête.
Les violences de la vie sont celle de la rencontre, de la guerre, du sang, de la mort, de l'impuissance. Le poète se met a nu à travers son chant, son cri, son envie de dire l'absurdité. Il exprime la souffrance d'un pays désenchanté et meurtri.
Lire ce livre c'est accepter des images puissantes qui éloignent définitivement de l'ignorance et de l'innocence. Cette poésie est d'une tristesse infinie, d'une douleur quasi insoutenable : « Sur la place, en bas : une sœur, en flammes, silencieuse, court vers son Dieu ».
Clara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>