Théâtre, festival d’Avignon off : « L’Ogrelet », de Suzanne Lebeau au Collège de La Salle, à Avignon.

Tendresse enfantine.
« L’Ogrelet » est un conte. Sur l’héritage des gènes et la construction de soi à travers le combat intérieur. Un thème abordé ici avec subtilité, clarté et talent, comme les vrais conteurs savent le faire*. Mais « L’Ogrelet », c’est aussi un spectacle jeune public réussi.  En témoigne la salle suspendue aux lèvres des comédiens malgré un vocabulaire plutôt rural et littéraire (comme quoi, tirer le public vers le haut est payant) assemblé plus d’une fois sous forme de prose poétique. Certains enfants ont même tellement cru au spectacle qu’ils ont vu du sang là où il n’y en avait pas.
On aime le mélange entre les références aux contes traditionnels (le chemin dans la forêt, l’ogre…) et à la modernité (l’école gratuite et obligatoire, la petite amie de cœur, le père absent…). Alliage que l’on retrouve dans la projection de l’enfant marchant dans les bois, mais sous forme de dessin animé tandis que le décor en bois évoque l’antique cabane au fond des bois. On aime aussi les nuances qui ponctuent l’histoire (les épreuves sont dites réussies, mais grâce à des arguties de raisonnement) ou les pointillés qui permettent au public de faire fonctionner son imagination. Bref, c’est un spectacle plein de tendresse tout à fait adapté au besoin de merveilleux des enfants tout en leur faisant entrevoir la réalité du monde.
Pierre FRANÇOIS
« L’Ogrelet », de Suzanne Lebeau. Pièce jeune public à partir de huit ans. Avec Christophe Laparra et Patricia Varnay. Mise en scène : Christophe Laparra. Du 7 au 30 juillet à 9 h 35 au Collège de La Salle, 3, Place Louis Pasteur, 84000 Avignon. Relâches les 10, 17, 20 et 24 juillet.

*L’auteur canadienne, Suzanne Lebeau, a d’ailleurs reçu de nombreux prix pour sa contribution à la dramaturgie pour le jeune public, dont les Prix littéraire du Gouverneur général en 2009, des Journées de Lyon des auteurs de théâtre en 2007, du public du bureau des lecteurs de la Comédie française en 2008, Sony-Labou-Tansi des lycéens en 2009, Collidram en 2010…

Photo : Pierre Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *