Théâtre : « Pelléas et Mélisande », de Maurice Maeterlinck, prochaines dates à surveiller…

Onirique.
« Pelléas et Mélisande » nous emmène au royaume du rêve chanté. Du cauchemar sentimental aussi. Mais les deux s’équilibrent et par le texte et par un jeu de lumières croisées mettant en relief l’épaisseur du mystère de chacun. Bien qu’on soit ici dans la pièce de Maeterlinck – qui se situe au confluent du romantisme allemand et du symbolisme français – et non dans l’opéra de Debussy, la musique est présente : chant, piano et violon ponctuent régulièrement les scènes. Si on exclut deux ou trois longueurs, la pièce nous porte des rivages du mystère à ceux du désir puis du désespoir, avec douceur. C’est un moment dont les personnes sentimentales auraient tort de se priver…
Pierre FRANÇOIS
« Pelléas et Mélisande », de Maurice Maeterlinck. Avec Émile Salvador, Jeanne Vitez, Théo Kerfridin, Laurent Desponds, Pauline Masse, Tom Boyaval, Alain Carnat, Saskia Salembier (violon, alto, chant), Elsa Tirel (piano, chant). Mise en scène : Alain Batis.

Photo : Pierre FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *