Musique : « Les Divalala, femme, femme, femme » au Théâtre Trévise, à Paris.

Divertissant.
« Les Divalala, femme, femme, femme » est « un spectacle d'humour musical ». Certes pas exceptionnel, mais comportant d'agréables surprises musicales : prendre des verres, bouteilles et tubes en plastique pour créer des sons harmonieux est une idée originale qui plait et qui fonctionne dans le contexte des chansons concernées.
Si elles n'explorent que le thème de la féminité, elles ne s'interdisent aucun registre, passant du comique au grave sans transition ou ré-arrangeant des classiques de Dalida, Stromae, Clarika, Bruel…
Pierre FRANÇOIS
« Les Divalala, femme, femme, femme », de et avec Angélique Fridblatt, Gabrielle Laurens, Marion Lépine. Mise en scène : Freddy Viau. Orchestration vocale : Raphaël Callandreau. Costume, coiffure : MonMarin. Chorégraphie : Cathy Arondel. Scénographie : Nicolas de Ferran. Lumière : James Groguelin. Son : Olivier Coquelin. Le lundi à 19 h 30 au Théâtre Trévise, 14, rue de Trévise, 75009 Paris, métro Grands-Boulevards, Cadet, tél. 01 48 65 97 90, http://www.theatre-trevise.com/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *