Musique : « Je ne suis pas une libellule » au Sentier des halles, à Paris.

Du Music Hall américain à la française, par Michelle Agsene.
Bien sûr vous aviez vu à la télévision, depuis votre canapé, les deux petits jeunes géniaux qui s’incarnaient dans « Rastignac ou les ambitieux » – 4 semaines de suite, vous étiez suspendus au prochain épisode. C’était en 2001 ! Déjà … Mon Dieu, que le temps passe vite ! Rastignac : Jocelyn Quivrin, s’est envoyé en l’air, le pauvre, quelques temps plus tard, de sa voiture de sport directement vers les cieux, il n’avait pas 30 ans… L’autre, Flannan Obé, Lucien de Rubempré dans la série, a préféré s’envoyer en l’air sur scène, et il ne la quitte plus, depuis, la scène ! C’est une histoire d’amour entre eux… Ils sont amoureux l’un de l’autre, vraiment, et ils vont bien ensemble, c’est sûr ! Si vous aviez été attentifs – ou mieux informés – vous n’auriez pas manqué « Lucienne et les garçons », trio musical, dans un spectacle qui a remporté le Molière du meilleur show musical en 2006. Il y jouait Gaston. Et je vous passe tous les et caetera…, la liste est déjà longue de ses prestations de jeune comédien-chanteur-danseur. Mais aujourd’hui, vous voilà informés, vous ne pourrez pas dire… Allez-voir Flannan Obé, il la tient, en ce moment, sa scène ! Et les mots sont pâles pour exprimer le régal de le voir jouer, chanter, et danser tout seul pendant 1 h 10 de présence éblouissante. Imaginez le garçon le plus sexy de la planète, le plus beau, le plus drôle, le plus élégant (queue de pie, ça nous change du débraillé) … Non, il ne vous fera pas ricaner, avec son drôle de spectacle inédit, mais sourire tout au long d’une extase toute particulière. Il se défie du temps et des modes. Il est totalement « in » ! Non je ne suis pas amoureuse ! Quelle idée ! Pourquoi ? Ainsi, imaginez Gene Kelly qui danse et Jean Sablon qui chante, réunis en un seul artiste, le tout avec la drôlerie impertinente du Gentleman Cambrioleur, chez un si jeune-homme. (Ah ! Vous ne connaissez pas Jean Sablon ? Mais cliquez, cliquez-donc !) Un joyeux festival, un feu d’artifice de talent, Flannan Obé vous raconte, vous chante et vous danse, dans « Je ne suis pas une libellule », (vous me le copierez 100 fois !) sa vie d’enfant contrarié. Le thème n’est pas neuf, mais c’est trop bien tourné! Il a la grâce, celui-là ! Ne le perdez-pas de vue… ni d’oreille! Il a, en effet, une très belle voix de baryton-martin qu’il manie en tous sens avec maestria. Flannan Obé est l’auteur de son spectacle, avec la bienveillante et talentueuse complicité de son pianiste, Yves Meierhans, compositeur des chansons, et la subtile mise en scène chorégraphique de Jean-Marc Hoolbecq. Eclairages : Stéphane Balny.
Michelle Agsene
« Je ne suis pas une libellule » de Flannan Obé et Yves Meierhans mis en scène par Jean-Marc Hoolbecq. Du14 janvier au 20 février 2016, à 19h, les jeudis, vendredis et samedis au Sentier des Halles, 50 rue d’Aboukir, 75002 PARIS, métro Sentier. Parking : Réaumur-Sébastopol Tél : 0142618995 www.lesentierdeshalles.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>