Festival D’Avignon off, théâtre : « C’est la guerre », de Louis Calaferte au Théâtre des barriques à Avignon.

Un jeu d'enfant, par Camille Lextray.
C'est la guerre se donne la mission de relater l'évolution des mentalités durant la guerre de 39-45 selon plusieurs points de vue, plusieurs conditions sociales, plusieurs âges. Seuls trois acteurs jouent les nombreux personnages. La transition d'un personnage à un autre est savamment étudiée et ne rompt en aucun cas l'illusion théâtrale. En effet, passée la barrière du physique, les personnages sont d'une crédibilité étonnante. La palette des émotions jouée par les acteurs est aussi variée que l'a été la manière de vivre la guerre. Le choix de nous montrer la guerre à travers les yeux d'un enfant permet de refléter à la fois le discours des parents et le regard naïf et candide de la jeunesse.
Aucune scène de violence n'est représentée ; cependant à travers les descriptions intenses des acteurs, les scènes nous apparaissent clairement et les mots remplacent et créent les images. La poésie du texte est rejointe et approfondie par la musique du piano, de l'accordéon ou encore de l’harmonica. Le décor fait de bric et de broc rappelle les jouets des enfants durant la guerre qui se créaient un imaginaire à partir de trois bouts de ficelle. Dans la pièce, les quelques six cagettes permettent une évolution du décor et la création de tableaux stases frappants.  
La pièce n'hésite pas à étudier les sujets peu glorieux de cette période et rappelle les heures de la collaboration puis l'hypocrisie d'une France soit disant unanimement résistante où tout le monde a « un oncle qui a caché un juif ». C'est donc une vraie réflexion et une juste remise en question des exactions de la France et des Français qui sont proposées ici. Aller voir cette pièce vivante et rythmée permet d'effectuer son devoir de mémoire et de passer un excellent moment.
Camille Lextray
« C'est la guerre », de Louis Calaferte. Avec Richard Arselin, Franck Etenna, Véronique Boutonnet. Mise en jeu et direction artistique : Véronique Boutonnet. Du 3 au 26 juillet à 14 h 30 au Théâtre des Barriques, 8, rue Ledru Rollin, Avignon, tél. : 04 13 66 36 52.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *