Théâtre : « Où étais-tu ? » au Lucernaire à Paris.

Elle. La quarantaine presque timide malgré son passé sentimental. Elle a aimé. Beaucoup. Souvent. Partout.

Lui. Il est l’ami, l’amant, son psy, sa « belle âme », une voix intérieure… Il la questionne sans relâche : « Où étais-tu ? », comme si la géographie des sentiments comptait plus que l’histoire elle-même. Pourtant, ce n’est pas une carte du Tendre qui se dessine au sol mais une vraie mappemonde, faite de tee-shirts disposés en réponse à chaque question.

Chaque ville fait surgir des bribes de souvenirs amoureux par petites touches successives : lieu de rencontre, vie quotidienne, odeur, détail physique, baiser, slow, séparation…

Comment traduire l’intime de ces très nombreuses aventures sans redite ni vulgarité et avec fraîcheur mais volupté ? La musique pop américaine des années 80, d’astucieux éléments de décor (cubes et tissus), les différentes danses, des mots simples, une marionnette varient les moyens d’incarner les souvenirs.

Subtile, personnelle, malheureuse mais sans tristesse, l’autofiction de la comédienne Nathalie Rafal Où étais-tu ? interroge les aventures d’un cœur d’artichaut sans parvenir à répondre à leur raison d’être.

Comme les grains dans un sablier, les prénoms des aimés et les souvenirs, nombreux, passent, échappent et laissent peu de traces.

Difouaine

« Où étais-tu ? Road-movie amoureux, poétique et déjanté » , de Nathalie Rafal. Avec Guillaume Edé, Nathalie Rafal. Mise en scène : Isabelle Labrousse. Au Lucernaire à 21 heures jusqu’au 17 janvier, à l’Espace des arts au Pradet (83) le 30 janvier.

Photo : Liina Keevallik.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>