Musique : « Future isa multicolor machinecrossing borders », de Engine, en France

L’invitation au voyage.
« Engine » est un groupe qui a inscrit dans son essence la diversité, le voyage et le dialogue des cultures. Le groupe s’est formé en Argentine se composant de trois jeunes hommes de nationalités différentes, les membres ont ensuite décidé de partir à la conquête de l’Europe et de la France le temps d’une tournée. Le spectacle est en trois langues, français, anglais et espagnol. Les mélodies sont savamment étudiées et utilisent à tour de rôle les qualités poétiques de chacune de ces langues. Entre tradition et modernité, « Engine » instaure donc un dialogue pluriculturel dans son spectacle « Future is a multicolor machine crossing borders ». C’est une invitation à la danse et à la joie qui est lancée par les trois musiciens sur scènes. Reprenant la chaleur des soirées latines, la rébellion des guitares électriques, la théâtralité des divas, ils réussissent à communiquer avec des sons, des mouvements des regards. La langue n’a plus d’importance, l’émotion prend le relais. Ce jeune groupe a conservé toute sa spontanéité et sa fraîcheur, aucune routine ne semble s’être instaurée, ils ne jouent pas par habitude, mais parce que ça devient leur raison de vivre. C’est donc un moment pur et beau auquel on assiste. Ils parviennent même à remettre au goût du jour l’harmonica ce qui, à mon sens, n’est pas une mince affaire. Ils expérimentent et jouent avec les codes et les instruments afin de faire voyager les spectateurs dans leur monde. Le seul regret que l’on pourrait émettre est que leur tournée ne soit que le temps d’un été, car c’est de cette chaleur humaine dont on a besoin lors des longues nuits d’hivers. 
Camille LEXTRAY
« Future is a multicolor machine crossing borders » de « Engine ». Avec : Robin Gentien, Alejandro Tomas Rodriguez et Pierre Lauth-Karson ; le 21 juin à Agen au Temple de la Bière, le 23 Juin à La couvertoirade à Au 20, le 24 juin à Marseille au Café équitable, le 29 juin à Paris au Réservoir, le 30 juin à Nantes au Malt’hazard, le 1er Juillet à Rennes à l’Écho du Oan’s, le 4 juillet à Bordeaux au Café L’antidote, le 5 Juillet à Bordeaux à La Cueva, le 6 juillet à Bayonne à Intérieur(e), le 7 Juillet à Pau au show case Time et le 8 juillet à Jurançon au festival les Berges du Rock. www.facebook.com/theengineproject/ 

 

Photo : Guilia Martins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *