Théâtre : « Les Délices du Baiser », d’après C. Invenizzio, I. Corvinus, C. Goldoni à la Comédie italienne, à Paris.

Couleur locale, par Camille Lextray. (Re)découvrez l’authentique théâtre italien à la Comédie italienne pour une soirée en version française bien-sûr. Avant même que le spectacle ne commence le cadre de la représentation séduit déjà en tout point. La façade du théâtre entièrement bleue annonce, par sa couleur et son style baroque, un univers atypique. La…

Théâtre : « Le Conte d’hiver », d’après Shalespeare par l’Agence de voyages imaginaires à Paris et en tournée.

Conte fantastique. « Le Conte d'hiver » est une pièce connue de Shakespare. Dite à problème dans la mesure où elle bascule assez brutalement du registre tragique au pastoral heureux. L'agence de voyages imaginaires harmonise le tout à sa façon en la transformant en un immense jeu de massacre qui présente – en musique – les différents…

Charité : bénévoles contre la solitude.

Tradition et  modernité. À la Société saint Vincent de Paul(1), il y a deux traditions : joindre une foi réfléchie aux œuvres et être discret. La première est toujours d'actualité, et même revendiquées sur les messages radiophoniques qui sont délivrés depuis un certain temps. La seconde est en passe d'infléchissement. C'est qu'on a compris que si…

Théâtre : « Fission », de Jacques et Olivier Treiner au théâtre de la reine blanche, à Paris.

Trouver n'est pas inventer. 1938 : Otto Hahn découvre la fission nucléaire et les scientifiques mesurent ce qui peut en sortir. 1939 : le gouvernement allemand lance un programme de recherche sur l'atome. Werner Heisenberg  dirige une première équipe(1) qui veut réaliser un réacteur. Kurt Diebner, puis Walther Gerlach et Erich Schumann, à la tête d'une seconde,…

Théâtre : « Annabella, dommage que ce soit une putain », de John Ford, à La Tempête (Cartoucherie) à Paris.

Autres temps… « Annabella, dommage que ce soit une putain » est une pièce censée être scandaleuse parce qu'un frère et une sœur y forniquent amoureusement. Sans doute l'était-ce à l'époque du théâtre élisabéthain. Aujourd'hui les affaires de fraude fiscale heurtent bien plus que celles de fesses. La pièce est certes bien jouée – il n'y a…