1703TheatreNeverNeverNever147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF4693

Théâtre : « Never, never, never », de Dorothée Zumstein à Gare au théâtre, à Vitry-sur-Seine

Fantastique sentimental. « Never, never, never », malgré son titre, n’est pas l’œuvre d’un auteur anglais ou américain. Dorothée Zumstein est traductrice, ce qui explique une langue proche de la structure anglo-saxonne, selon les connaisseurs. Elle est partie d’une base réelle – Ted Hughes, « poet laureat » en 1984, dont les deux femmes successives se sont suicidées –…

Théâtre : « D’autres vies que la mienne », Emmanuel Carrère, au Théâtre de la reine blanche, à Paris

« D'autres vies que la mienne », par David Westphal. 2004. Emmanuel Carrère est témoin du tsunami qui ravage les côtes de l'Asie du sud-est. Catastrophe naturelle, scènes surréalistes, tragédies humaines. Quelques mois plus tard, en France, il est de nouveau confronté à la mort, par le décès d'une jeune mère atteinte d'un cancer. De ces événements…

AnnabellaDommageQue220x147x72PhotoAntoniaBozziIMG_9365

Théâtre : « Annabella, dommage que ce soit une putain », de John Ford, à La Tempête (Cartoucherie) à Paris.

Autres temps… « Annabella, dommage que ce soit une putain » est une pièce censée être scandaleuse parce qu'un frère et une sœur y forniquent amoureusement. Sans doute l'était-ce à l'époque du théâtre élisabéthain. Aujourd'hui les affaires de fraude fiscale heurtent bien plus que celles de fesses. La pièce est certes bien jouée – il n'y a…