PortraitPatriceObertRecadre147x72DpiPhotoDR

Livres : « Nouvelles fantasmafictioniriques », de Patrice Obert aux Éditions La Lampe de Chevet

Innocence. Quand on lit les premiers textes du recueil « Nouvelles fantasmafictioniriques », on se dit que, tiens, Patrice Obert s’attaque au genre érotique. Et que c’est plutôt réussi dans la mesure où il parvient à garder la bonne distance entre le descriptif et l’allusif, passant régulièrement de l’un à l’autre en douceur. Quand est-on dans le…

Photo Zyg220X147

Poésie : Zygmunt Blazynsky reste dans les cœur

Aux abonnés absents. Zygmunt Blazynsky est parti. Pour toujours. Celui qui répondait « avec un t, comme tonnerre » quand on lui demandait comment se terminait son prénom a fini par faire le grand saut. On le savait malade. Mais surtout, on le savait comme personne de sorte que l’annonce de sa mort a surpris même si…

Théâtre : « Une lune pour les déshérités »,  d’Eugène O’Neill au Théâtre du Nord-Ouest à Paris.

Magnifique. « Une lune pour les déshérités » est une pièce connue pour être la meilleure d’Eugène O’Neill, prix Pulitzer en 1920 et prix Nobel de littérature en 1936. L’univers de cet auteur américain est lié au Connecticut et aux marginaux, ici des paysans pauvres rongés par l’alcoolisme. Cette pièce, magnifiquement interprétée au Théâtre du Nord-Ouest, montre…

1712LivreCouvEmotionsDuQuotidienPatriceObert106x147x72Dpi

Livres : « Émotions du quotidien, recueil de nouvelles », de Patrice Obert.

Promenade familière. « Émotions du quotidien », c’est d’abord un rythme. Ce recueil de nouvelles – dix en cent pages – cultive la succession des sentiments, des incertitudes, des possibilités. Pour autant l’atmosphère de chaque récit est bien posée, comme la ligne sur laquelle l’écriture imprime les hauts et les bas de l’humeur. C’est ensuite une succession…