Théâtre : «Louise au Parapluie».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet été.

Une pièce estampillée au coin du bon sens
Où chaque propos se révèle d’importance.
Louise a quarante ans d’expérience en usine,
Un cerveau en ébullition dans sa cuisine.
Aux «Gémeaux», elle sort les mains de sa bassine.

Elle prépare sa campagne électorale
Pour être utile aux prochaines municipales.
Un vrai texte qui parle à chacun d’entre nous,
Donne envie de venir au prochain rendez-vous.
D’octobre à décembre au «Gymnase» elle s’installe.

Un jeu qui nous tient en permanence en haleine
Et ne conte pas que l’histoire des baleines.
On pénètre allègrement leur intimité
Avec ce petit bijou de simplicité.

Plan social à découvrir et ne pas rater.
«Louise au parapluie» ? L’excellence assurée !
Soirée où les spectateurs ne sont pas trompés
Par l’argumentation qu’ils ont plébiscitée.
Grâce à son parapluie, on n’aura pas trempé
Dans les magouilles politicardes tentées.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com

Texte, Mise en scène Emmanuel Robert-Espalieu. Avec Myriam Boyer, Prune Lichtle, Guillaume Viry. (Avignon, 06-07-2019, 22h30).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *