Théâtre : «Une nuit avec Sacha Guitry».

Chez les critiques dramatiques, une collègue versifie pendant les spectacles : Béatrice Chaland. Elle a la bonté de nous fournir régulièrement les poèmes publiés sur son site : https://bclerideaurouge.wordpress.com. Paraissent ici les spectacles qu’elle a notés au moins 3 / 5, surtout pendant les festivals d’Avignon, histoire de nous faire oublier que nous en sommes privés cet été.

Rêver sa vie, vivre ses rêves, à en confondre
Théâtre et amour, jusqu’à les faire se fondre
L’un dans l’autre, dans la verte imagination
Colorant la vérité de ses suggestions.
Réjouissant à souhait dans cette version.

Pièce inspirée de la vie de Sacha Guitry
Théâtralisant ses passions à l’infini.
De «triomphe en succès», le cœur reste meurtri
Et la plume acérée, dans la sève, s’inscrit.
Tout se mélange quand on est encore épris.

Son intimité fut étalée sur les planches.
S’y brûler les ailes juste avant qu’on les tranche,
Dans la retombée brutale du haut des branches.
«Elle s’est donnée à moi», tout entière et franche,
«Mais c’est elle qui m’a eu», et c’est moi qui flanche.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com

Écriture, Jeu Anthéa Sogno. D’après Sacha Guitry. Avec aussi Thibaut Arragon, Didier Constant, Juliette Galoisy. Mise en scène Jacques Décombe. Par la «Compagnie L’Anthéâtre de Monaco». (Avignon, 20-07-2019, 17h15).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *