Spiritualité : Vertu et piété, dissimulation et révélation (19).

Chacun utilise le confinement comme il peut. L’auteur de ces lignes, qui avait raté un cours sur le Livre d’Esther, le rattrape en en faisant un compte rendu, très personnel d’abord, puis (largement) inspiré par le site protestant « Théovie » et la revue catholique « Cahiers évangile » (ainsi que son « supplément »)*. Cet article n’étant qu’un (bref) résumé, il est conseillé à ceux qui s’intéressent au sujet de se reporter à ces sources.

Il se trouve que la revue « Cahiers évangile » de décembre 2019 a aussi consacré deux numéros au Livre d’Esther : le trimestriel intitulé « Esther, le courage et la ruse » (raison pour laquelle cet aspect n’a pas été relevé dans le commentaire de « Théovie » alors qu’il y est évidemment bien présent, mais moins développé) et le « supplément » qui s’intéresse aux commentaires exégétiques qui ont pu être faits de ce livre (lequel compte quatre versions du fait qu’il n’a pas été immédiatement reconnu comme faisant partie du canon) par toutes les confessions depuis les origines ainsi qu’à la façon dont il a inspiré les arts. Il serait fastidieux de répéter ce qui a déjà été indiqué par « Théovie », aussi se contentera-t-on de signaler les précisions complémentaires apportées par Jean-Daniel Macchi qui, lisant dans le texte, propose une traduction technique littérale. Les remarques et citations proposées par les auteurs du « supplément » viendront à la suite.

Les « Cahiers évangile », comme « Théovie », notent comme points principaux les ressemblances avec les histoires de Joseph et de Moïse, des allusions aux premiers rois d’Israël à travers la généalogie des personnages et une bonne connaissance du milieu et des auteurs grecs. Comme « Théovie », ils relèvent comme thèmes principaux le fait d’agir et de dire son identité, la violence et le sang et la question de la présence ou non de Dieu.

DISTRIBIL

* Le serveur du site est très lent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *