Théâtre : « Quand Shakespeare inspire Hollywood », de et mis en scène par Luana Kim au Théâtre du Nord-Ouest, à Paris.

Inspirations inattendues.

Il est difficile parfois de donner un avis pertinent sur une pièce. Par exemple lorsqu’on l’a globalement appréciée tout en étant de temps en temps un peu dérouté et qu’à la fin on nous annonce qu’il manquait un comédien.

Que dire donc de « Quand Shakespeare inspire Hollywood », qui se trouve dans ce cas de figure ? Qu’il faudrait y retourner avant d’écrire ? C’est inutile, car on a affaire à un scénario convaincant, qui laisse l’histoire se révéler à travers des péripéties certes parfois un peu prévisibles, mais inventives et qui entretiennent l’émotion, voire la font croître.

On se prend alors à se dire que dans des conditions normales, le rapport entre Shakespeare et ceux qui ont pillé les canevas de ses pièces est plus visible encore.

Enfin, l’issue de la pièce est originale qui, alors que les clins d’œil aux pièces du maître se multiplient, laisse au public le choix entre plusieurs dénouements.

Pierre FRANÇOIS

« Quand Shakespeare inspire Hollywood », de et mis en scène par Luana Kim. Avec Robert Aburbe, Luana Kim, Alexandra Lumbroso, Clara Guziewicz, Mehdi Meresse, Anne Parisot, Noé N’Semi. Lumières : Guillaume Tavi. En alternance au Théâtre du Nord-Ouest, 13, rue du faubourg Montmartre, 75009 Paris, métro Grands-Boulevards, tél. 01 47 70 32 75, www.TheatreDuNordOuest.com

Photo : Pierre Francois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *