Musique : Las Famatinas sortent un album et donnent des concerts.

Prolongation.

Mercedes Sosa, dite « La Negra » a été une figure majeure de la musique traditionnelle argentine depuis le milieu du XXe siècle jusqu’à sa mort, en 2009. Nicolàs « Colacho » Brizuela – nominé aux Latin Grammy Awards – qui fut son guitariste et arrangeur pendant plus de trente ans a alors voulu prolonger son œuvre en reprenant son répertoire. Il s’est associé à trois chanteuses-instrumentistes (au bandonéon, flûte et ukulélé) françaises pour créer le trio Las Famatinas (les filles de Famatina, le mont Famatina se trouvant dans la pré-cordillère des Andes à 1200 km au nord-ouest de Buenos Aires). Ensemble, depuis 2015, ils interprètent les plus grands succès de La Negra, que « Colacho » réarrange en y adjoignant un zeste de jazz. On pourra les entendre le 19 février au Studio de l’ermitage et le 6 mai à La Marbrerie. Et ceux qui n’auront pas la chance de pouvoir les voir ont déjà la possibilité de se procurer leur album « Así seguimos andando » ( Nous continuons donc à marcher), distribué par Les belles écouteuses.

Pierre FRANÇOIS

Las Famatinas : Ninon Valder (chant, bandonéon, flûte, direction des voix), Chloé Breillot (chant, ukulélé), Valentine Jé (flûtes, chant). Arrangement, compositions : Nicolàs «Colacho» Brizuela.

Mercredi 19 février à 20 h 30 au Studio de l’Ermitage, 8, rue de l’Ermitage, 75020, Paris et mercredi 6 mai à 20 h 30 à La Marbrerie, 21, rue Alexis Lepère, 93100 Montreuil. L’album des Las Famatinas « Así seguimos andando » est sorti le 21 janvier et est distribué par Les Belles écouteuses.

Photo : ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *