Actu : la plate-forme Lilo encourage un Noël solidaire.

Dommage, merci.

La plate-forme Lilo se fend d’une initiative louable. Il s’agit de pousser les internautes à offrir des cadeaux aux sans-abri. Mais les personnes qui y travaillent sont-elles réellement professionnelles ? C’est la question qu’il est permis de se poser quand on voit arriver un « communiqué de presse » qui ne répond en rien aux normes du genre (notamment la brièveté, à l’inverse du dossier de presse) et qui comporte des fautes de français en pagaille, y compris une phrase incompréhensible (on soupçonne un copier-coller un peu rapide avec oubli d’enlever la formulation précédente).

S’agissant d’un site en .org, votre serviteur s’apprêtait à intituler cet article « Les beautés du milieu associatif » tant il est connu que pour beaucoup de personnes y travaillant, la bonne volonté est censée tenir lieu de compétence. Mais non, il s’agit bien d’une SAS, sans doute d’ailleurs par défaut*.

Heureusement, la page correspondant à leur opération de Noël ne comporte qu’une faute : « Vos courrier du coeur » au lieu de vos courriers du cœur. Ce n’était pourtant pas difficile. Pour information, bien paramétré, Libre Office – gratuit et open source – non seulement aurait corrigé cette faute automatiquement, mais aurait encore mis les guillemets français ouvrants et fermants aux citations et les espaces quand elles sont obligatoires.

Pour le reste, on ne peut que souscrire à leur intention de prêter attention aux plus démunis, non seulement par un geste financier (parfois le plus facile), mais aussi en donnant de son temps ou en leur écrivant.

Cela fait de la peine de critiquer ce navigateur alors qu’il se donne la peine de réellement protéger les données des internautes** mais quand on ambitionne d’être professionnel il est bon de l’être vraiment sous peine de perdre toute crédibilité.

Pierre FRANÇOIS

* https://www.lilo.org/fr/faq/ : Lilo ne peut être une association à but non lucratif, d’un point de vue Légal. En France une association qui a un caractère commercial peut être à but non lucratif, uniquement si elle possède une activité qui ne concurrence pas les entreprises de son secteur. Certaines entreprises étant présentes sur le marché des moteurs de recherches, il serait déloyal en terme de concurrence qu’un moteur de recherche associatif puisse bénéficier du statut “à but non lucratif”. C’est la raison pour laquelle Lilo ne peut pas être une association à but non lucratif. :

** https://www.lilo.org/fr/votre-vie-privee-avec-lilo/ :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *