Musique : Sylvain Gary chante « Mots pour maux » au théâtre de l’Essaïon.

Dommage, par Clara.
À travers les chansons issues de son répertoire comique, Sylvain Gary nous ouvre les portes d'un univers fantasque, léger et burlesque rempli de situations cocasses, grotesques, étranges ou absurdes tout droit sorties de sa vie quotidiennes.
Si son humour manque de spontanéité et de finesse, le talent d’écriture de ce poète des temps moderne est l’originalité de ce spectacle. On regrette qu'ayant choisi un titre qui est également une chanson de Sinik (rappeur français d'origine algérienne qui a formé le groupe Amalgame) il n'y fasse aucune allusion.
Il y a de quoi rester perplexe face aux textes qui peuvent raconter l'histoire d'une poupée gonflable ou celle d'un vieux bout de gruyère abandonné dans un frigo surréaliste, de nains de jardins, de Mona Lisa…
Les chansons s’enchaînent sans véritable fil conducteur et le temps semble d'autant plus long que les mélodies se ressemblent toutes un peu.
On est face à un chanteur aux allures de Dany Brillant égaré dans une foire de supermarché à la sauce musique des années 80 au synthé sur des mélodies assez pauvres !
Le seul moment intéressante existe grâce aux musiciens qui se font une battle. Pianiste et contrebassiste révèlent alors leur vrai potentiel et l'étendue de leurs répertoires, instant hélas trop court.
On rit à peine des jeux de mots faciles et on n'apprécie que moyennement un style musical plutôt daté aux mélodies monotones.
Ne perdez pas votre temps (et votre argent) pour ce spectacle médiocre et décevant.
Clara
« Mots pour maux » jusqu’au 14 novembre au Théâtre de l’Essaïon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>