Théâtre (poésie) : vu à Avignon, parfois déjà revu et longue vie à : « La Route du Levant », de Dominique Ziegler.

heartheartheartheart, par Béatrice Chaland.
Est-ce qu’entre un policier et un terroriste
Une possibilité de dialogue existe ?
Un texte fouillé, par un écrivain puriste
Qui se sert de tous les arguments de sa liste
Pour démembrer la « propagande djihadiste »
D’un converti qui veut devenir spécialiste
Des théories proclamées par les islamistes.

« On a tous le droit d’avoir sa propre opinion »,
Quel que soit l’objectif de sa révolution.
« L’homme de paix », voulant tuer « au nom d’Allah »,
Se retrouve enchaîné dans un commissariat.
Un échange de convictions qui fait comprendre
Un peu la barbarie où l’on se laisse prendre.
A ce qu’il y ait un vainqueur, peut-on s’attendre ?

Dans ce polar, quelle sorte d’idéalisme
Peut-il conduire à un sanglant radicalisme ?
Essai passionnant, au « Collège de La Salle »,
Vécu, interprété de façon magistrale,
Où l’on se rend compte que tous ont les mains sales.
Suspense et retournements de situation
Pour un détonnant cocktail de vraies réflexions.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.wordpress.com
« La Route du Levant ». Texte Dominique Ziegler. Mise en scène Jean-Michel Van Den Eeyden. Avec Jean-Pierre Baudson et Grégory Carnoli. Par la « Compagnie L’Ancre ». (Avignon, 21-07-2017, 14h00) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>