Théâtre (poésie) : vu à Avignon, parfois déjà revu et longue vie à : « Espace vital (Lebensraum) », d’Israël Horovitz.

heartheartheartheart, par Béatrice Chaland.
Accueillir six millions de juifs en Allemagne
Afin que leur place dérobée ils regagnent.
Ce pari est l’occasion d’une réflexion
Diversifiée, bien dosée, aboutie, profonde,
Autour d’un démentiel génocide du monde.
Décors, costumes, pour toutes situations.

Humour incisif, et tellement décapant,
Qui tranche dans le vif avec des mots cinglants.
C’est une écriture aux raccourcis éclatants
Qui retrace avec pudeur les sujets sanglants.

Traité simplement mais avec grande rigueur.
Un chef-d’œuvre de clarté, de lucidité,
Qu’il nous faut absolument aller écouter
Aux « Lucioles » pour ne plus perdre nos valeurs.
Une mise en scène, au service des acteurs,
Qui laisse éclater leur talent en toute ampleur.

Si les plaisanteries pouvaient chasser l’horreur,
Cela contribuerait à guérir des rancœurs.
« La peur de vivre » succède à « la peur de mourir ».
Passionnant spectacle où l’on passe des larmes au rire.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.wordpress.com
« Espace vital (Lebensraum) ». D’Israël Horovitz. Adaptation, Mise en scène « Compagnie Hercub ». Dans les 50 rôles principaux Michel Burstin, Bruno Rochette, Sylvie Rolland. (Avignon, 16-07-2017, 18h45) 

Photo : Pierre Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>