Théâtre : « Le Quai des brumes », d’après Jacques Prévert à l’Essaïon, à Paris.

Adaptation.
« Le Quai des brumes » est un film culte. C’est désormais aussi une pièce de théâtre. Qui reprend et adapte le texte de Prévert à l’occasion des quarante ans de sa mort. Paradoxalement, il est préférable de n’avoir pas vu le film depuis longtemps. On risque sinon, au début de la pièce qui évoque directement certaines séquences, de revoir mentalement l’œuvre de Marcel Carné au lieu de s’immerger dans la pièce. Qui est par ailleurs jouée très justement par chacun des personnages. L’ambiance de mystère et de douleurs secrètes est parfaitement rendue. On sent combien chaque protagoniste est autant aux prises avec lui-même qu’en opposition avec d’autres. On entre, lentement certes mais de plus en plus profondément, dans l’insondable mystère de la nature humaine. Au passage, on a réentendu avec plaisir certaines répliques célèbres (« – T’as de beaux yeux, tu sais. – Embrasse moi. », par exemple).
Pierre FRANÇOIS
« Le Quai des brumes », d’après le scénario de Jacques Prévert. Musique originale et mise en scène : Philippe Nicaud. Avec : Sylvestre Bourdeau, Idriss Hamida, Fabrice Merlo, Philippe Nicaud, Sara Viot et, à l’accordéon, Pamphile Chambon. Vendredi et samedi à 19 h 30, dimanche à 18 heures jusqu’au 14 janvier à l’Essaïon, 6, rue Pierre au lard, 75004 Paris, métro Hôtel-de-ville, Rambuteau, tél. 01 42 78 46 42, www.essaion.com

Photo : Pierre Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>