Théâtre : « Le Coup de Grâce. Outil de prévention du mal-être et des conduites suicidaires » (poésie)

heartheartheartheart

Le "Centre d'Hébergement",           
De l'Association "Aurore",         
Propose des arguments          
Contre ce que l'on déplore.               
Cinq acteurs et cinq valises lourdes de sens       
Déposent leur fardeau plein d'une adolescence       
Meurtrie dont on a en partie volé l'enfance       
Éclatée par toutes sortes de maltraitances.                      
Si "les sexes sont différents, ils sont égaux",       
Et particulièrement devant les maux       
Qu'éprouve tout une population d'ados.                  
Déchirés de l'intérieur, le cœur en lambeaux,         
C'est leur corps mal aimé qui s'en va en morceaux.           
"L'imagination extrême pour se détruire",           
Alimentée par la télé qui fait frémir,      
Trouve divers chemins pour, le quotidien, fuir.        
Un excellent prétexte pour se réunir,            
Comprendre ce qui fait, des jeunes, le martyr,     
Chercher ensemble des conduites à définir.         
"On réécrit le scénario" pour s'en sortir.            
Entre un manque d'écoute ou considération,      
Entre l'aveuglement et les humiliations,         
Germe petit à petit l'incompréhension      
Qui s'installe à fond entre les générations.                     
"Tourments cachés derrière la normalité",      
Quand les adultes n'ont rien vu ni décrypté.         
"C'est le silence qui a mis le carburant",         
Bien que ce soit Eddy qui était au volant.                
Parents et éducateurs, soyez vigilants.             
"On va couper la télé"      
"Et puis on va se parler" …              
Remarquable par ses efficaces propos,     
Concis,      
Précis,        
Ce spectacle touche profondément et vaut         
Bien qu'on prenne le temps de tous s'y attarder.       
Formidablement joué en vivacité       
Collant parfaitement à la  véracité.         
En un clin d’œil, ils endossent un nouveau rôle.       
Dès que chaque vêtement touche leurs épaules,       
On a l'impression que tous les comédiens changent.         
Ils se métamorphosent et nous donnent le change,       
Si bien, qu'une multitude de personnages      
Entre en scène, pouvant figurer tous les âges.        
Leur vitesse de transformation impressionne       
Et le texte, à nos oreilles, longtemps, résonne.
Béatrice CHALAND
"Le Coup de Grâce. Outil de prévention du mal-être et des conduites suicidaires". Élaboré par Mariline Gourdon-Devaud et la "Compagnie du Sans Souci". Écrit par Mélanie Grisvard.   
http://bclerideaurouge.free.fr

Photo : Pierre Francois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *