Festival d’Avignon off, théâtre : « Saül T. Un poète en héritage … », présenté par Mitchélée.

La nouvelle venue, du nom de "Mitchélée",
Ne joue pas de la harpe ou du ukulélé
Mais appuie sur les cordes sensibles de l'art,
Portant, sur la poésie, un autre regard.

A Saül Tchernichovsky, elle rend hommage,
S'appropriant ses poésies qu'elle partage
Et qui l'ont aidée dans des moments où il sied
De ne pas lâcher prise quand tout vous ravage.
A "La Vieille Grille", puis au "Vieux Balancier",
Elle va, textes, chants et guitare emporter
Pour que de l'ombre rejaillisse la lumière
Qu'elle a longtemps entraperçue, comme éphémère,
Engloutie par sa première et funeste guerre,
Celle du tourment de la perte de son frère.

C'est à travers le poète qu'elle revit
Et que, grâce à lui, elle a ses marques repris.
D'une bien jolie voix, elle nous gratifie
Des peines noyées au tourbillon de la vie.
Avec ferveur, son parcours, elle nous confie,
Ainsi que sa spiritualité choisie.

Ses sages paroles emplissent et bercent nos cœurs
D'un "doux soleil d'amour et ses rayons de joie".
"Conteuse, chanteuse et pédagogue pour voix",
Elle s'exprime avec simplicité, chaleur.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
http://bclerideaurouge.wordpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *