Théâtre : « Les ratés » au Théâtre du Lucernaire, à Paris.

Rats conteurs, par Difouaine.
Noir. Silence. Deux ombres cherchent une issue mais finissent par comprendre qu’elles sont « enfermées dehors ». Le ton est donné, bien rythmé, ahuri, grotesque. Ces deux frères jumeaux sont nés avec une de tête de rat. Leur père a honte d’eux mais les excuse. La société les rejette.
Moins existentiels que les vagabonds de Beckett, Jef et Jeffrey ont pourtant leur place dans cette filiation, absurde et humaine. Le sujet qui aurait pu être noir et douloureux devient comique et grinçant. Sur trois tabourets disposés côte à côte, les trois hommes aux trognes réjouissantes se renvoient la balle en jonglant avec les mots. Le mot est dit une première fois puis il est repris, déformé, et finit par changer de sens. Ces hommes sont tour à tour marionnettes, mimes et clowns. C’est loufoque et savoureux.
DIFOUAINE
« Les ratés », de Natacha de Pontcharra. Mise en scène : Fanny Malterre. Avec : Jean-Christophe Allais, Jean-Yves Duparc et Rainer Sievert. Jusqu'au 21 mars 2015, du mardi au samedi, à 18 h 30 au Théâtre du Lucernaire, 53, rue Notre-dame-des-champs 75006 Paris Tél. : 01 42 22 66 87. http://www.lucernaire.fr. Métro : Notre-dame-des-champs. Durée : 1 heure.
Puis le 24 mars à 20 heures au Théâtre Jacques Prévert d'Aulnay-sous-bois, le 28 avril à 20 heures au Théâtre AVEC à Alzonne, le 29 mai à 20 heures au Centre culturel Effel de Carvin, en septembre et octobre au Théâtre Firmin Gémier – La Piscine de Châtenay-Malabry. Compagnie Roquetta : www.roquetta.com

Photo : Service Communication de la Mairie de Villepinte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>