Lieu : la Fondation Louis Vuitton à Paris.

La découverte de la fondation Vuitton dans son écrin de verdure est un moment inoubliable.

L’élégance des formes, l’harmonie de l’ensemble ne peuvent que séduire. Oui, c’est une parfaite réussite.

Depuis 1990, Bernard Arnault a l’idée de créer une fondation. Un rêve destiné à pérenniser un programme artistique et culturel. Pour ce faire, il fonde la Fondation Louis Vuitton. Elle a pour but de promouvoir l’art et la culture, une mise en avant des actions de mécénat de LVMH.

La fondation s’élève dans le Jardin d’Acclimatation. Ce lieu est la ville du XIXe siècle, il est aussi le monde de l’enfance.

Bernard Arnault est le fils d’un industriel de la construction. Il est passionné par l’architecture. En 2001, il se rend à Bilbao où il découvre le musée Guggenheim. Il est fasciné et aussitôt il peut rencontrer l’architecte américano-canadien qui a réalisé cette construction, Frank Owen Goldberg, dit Frank Owen Gehry, né le 28 février 1929, professeur d’architecture à l’Université Yale, considéré au début du XXe siècle comme un des plus importants architectes vivants.

Les deux hommes se découvrent. Le mécène apporte sa passion pour l’art, l’architecte ses connaissances et son talent. Gehry va parvenir à intégrer les contraintes administratives, environnementales et techniques pour réaliser un projet qui réponde aussi aux exigences et aux suggestions de Bernard Arnault. « Si vous êtes content, je suis content » lui dit-il.

Les travaux commencent en 2009. Le gros œuvre et la charpente métallique sont finis en 2011. Puis, le corps de l’iceberg et les verrières sont installés. En décembre 2013, les travaux sont terminés. Les douze voiles de verre s’élancent dans le ciel. Elles représentent 13 500 mètres carrés.

Des volumes blancs irréguliers portant des terrasses arborées forment une structure appelée « iceberg ». Douze voiles de verre – chacune de forme et de courbure différentes, soutenues par un jeu sophistiqué de poutres en acier et en bois et comportant 3 600 panneaux de verre créés par le savoir-faire de Saint-Gobain – enveloppent l’« iceberg ». Ces toiles de verre se réfèrent aux serres du XIXe siècle, celle du Grand Palais ou celle du Jardin d’Acclimatation (aujourd’hui disparue). Gehry s’approprie ainsi l’histoire du lieu. La fondation est posée sur un bassin de 200 mètres de long alimenté par une cascade dégringolant depuis le niveau de la rue.

Le Jardin d’Acclimatation est né de l’idée de saint Hilaire d’acclimater les plantes et des animaux venus d’autres continents. La fondation Louis Vuitton présentera la création artistique contemporaine, elle comporte 11 galeries destinées à présenter différentes collections, expositions, interventions d'artistes ainsi qu'un auditorium de 400 places Un nouveau lieu vivant qui deviendra rapidement incontournable dans la capitale.

Dominique Del BOCA

Fondation Louis Vuitton, 5, rue du Mahatma Gandhi , 75116 Paris . Entrée libre pour découvrir le lieu jusqu'au 19 décembre. http://www.fondationlouisvuitton.fr/.

 

Photo : ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *