Théâtre : Les ponts à l’Atalante puis à Anis gras

« Les Ponts » est un spectacle onirique et poétique. Autrement dit, ça passe ou ça casse selon les personnalités et l’humeur du moment. Ce spectacle reprend un conte norvégien  l’adapte de façon circassienne et en fait tout sauf une narration illustrative. Tout est symbole dans cette histoire de deux jeunes qui ne savent pas s’ils s’aiment même s’ils sont promis l’un à l’autre par leurs familles, tout est dit en nuance et en sensibilité, cette dernière facette étant accentuée par le travail muet des acrobates. L’action a lieu dans la forêt, là où « il y a le vent lancinant qui vient de loin et, sur la rivière, le grand pont de pierre où passe la route », point. Le reste se passe dans nos têtes…
Pierre FRANÇOIS
« les Ponts », de Tarjei Vesaas. Avec Marie Filippi, Maxime Guyon, Najda Bourgeois, Bastien Dausse (acrobate), Mariotte Parot (cerceau aérien), apprentis circassiens de l’académie Fratellini. Mise en scène : Stéphanie Loïk. Jusqu’au 24 mars au Théâtre de l’Atalante, 10, place Charles Dullin, 75018 Paris, métro Anvers, Abbesses ou Pigalle, tél. : 01 42 23 17 29 ; du 10 au 12 avril à Anis gras, le lieu de l’autre, 55, avenue Laplace, 94110 Arcueil, tél. : 01 49 12 03 29.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *