Théâtre : Mary Prince à la Manufacture des Abbesses

« Mary Prince » est à la fois un vrai spectacle et un témoignage documentaire. Sur l’esclavage au XIXe siècle, alors qu’il existait encore dans les colonies anglaises mais pas sur le sol de la Grande-Bretagne. Mary Prince naît sans doute au tournant des XVIII et XIXe siècles d’une femme elle-même esclave. Elle et ses sœurs sont vendues à des propriétaires différents quand elle a douze ans, comme on disperserait les meubles d’une demeure. Mariée à un ancien esclave affranchi, elle ne peut vivre avec lui dans la mesure où seules les personnes libres ont le droit de convoler. Elle passe de propriétaires en propriétaires jusqu’à ce que l’un d’entre eux – qui refuse obstinément qu’elle puisse racheter sa liberté – l’emmène en Angleterre. Là, elle entame des démarches pour pouvoir rejoindre son mari sans redevenir esclave, lesquelles passent par un témoignage devant un tribunal.
C’est ce témoignage, publié en 1831 (l’esclavage sera aboli dans les colonies anglaises en 1834) par le secrétaire de la Société contre l’esclavage, qui est ici adapté à la scène.
Le jeu de la comédienne – il s’agit d’un spectacle solo – est impressionnant ! D’une sobriété radicale – elle est debout en robe d’époque et appuyée sur sa canne, un des travaux auxquels elle a été contrainte l’ayant rendue impotente –, il fait passer toutes les émotions avec force. Spécialement la sensation que ces personnes réputées être des meubles avaient une sensibilité tout à fait normale et que les multiples séparations dues aux ventes constituaient autant de crucifixions.
C’est donc à la fois pleinement un témoignage – dont la valeur tient au fait qu’il est unique en son genre – et un vrai spectacle.
Pierre FRANÇOIS
« Mary Prince », d’après « L’Histoire de Mary Prince, récit d’une esclave antillaise » par Mary Prince. Adaptation et traduction d’Emma Sudour et de Souria Adèle. Avec Souria Adèle mise en scène par Alex Descas. Du mercredi au samedi à 19 heures jusqu’au 22 mars à la Manufacture des abbesses, 7, rue Véron, 75018 Paris, métro Abbesses ou Blanche, tél. : 01 42 33 42 03, manufacturedesabbesses.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *