Théâtre : Parfois le cœur est un tambour fou à la crypte de l’église Notre-Dame du perpétuel secours

« Parfois le cœur est un tambour fou » est une pièce sur François d’Assise écrite et mise en scène par Damien Ricour, connu en particulier par sa pièce qui tourne depuis des années dans toute la France : « Pourquoi j’ai mangé mon père ».
Si « Parfois le cœur est un tambour fou » met un peu de temps à trouver son rythme, on note dès le départ la prestation parfaitement juste du rôle féminin qui incarne à la fois toutes les femmes que François a pu connaître et le récitant.
On regrette que le décor – la pièce est jouée dans une crypte – néo-gothique évoque autant les rigidités architecturales que morales de cette époque, ce qui n’est pas vraiment apparenté au temps de l’action.
Ceci étant, le texte et le jeu mettent en valeur une saine spiritualité qui ne néglige ni le corps ni l’esprit du croyant. La phrase de l’évêque « vous devriez vous coucher tôt, tout ce qui vient de Dieu progresse dans la nuit » pourrait être reprise par tout moine ou moniale contemporain recevant un retraitant un peu troublé, de même que le conseil – qui vient plus tard dans la pièce – de préférer manger plutôt que de pratiquer un jeûne excessif.
Les interprètes montrent très bien, avec un humour tendre, ce qu’il y a de contradictions entre nos aspirations et nos comportements. On est en plein dans saint Paul : « je ne sais pas ce que je fais : je ne fais pas ce que je veux, et je fais ce que je hais*. » L’accompagnement musical ajoute à la légèreté avec laquelle ces scènes sont traitées.
Et même quand l’humour n’est pas convié à la noce, les situations sont d’une humanité aussi touchante qu’éternelle, que ce soit le prêche de frère Gilles ou la difficulté de dialoguer avec un lépreux en pleine souffrance, par exemple.
Bref, si on oublie les premières minutes, ce spectacle nous plonge avec tendresse au sein de notre propre nature, dans ce qu’elle peut avoir de meilleur.
Pierre FRANÇOIS
« Parfois le cœur est un tambour fou », de et mis en scène par Damien Ricour. Avec Franck Beckmann, François Gineste, Damien Ricour, Diana Trujillo. Du mercredi au samedi à 20 h 30, dimanche à 17 heures à la crypte de Notre-Dame du perpétuel secours, 6 bis, rue René Villermé, 75011 Paris, métro Père Lachaise,  tél. : 07 88 08 22 33, www.theatredelaiguillon.com
*Ro, 7, 15.

Photo : Annabel du Plessix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *